Qui est-il?

Une photo de Simon Collison
Simon Collison

Simon Collison est un designer basé à Nottingham. Un des premiers défenseurs des standards Web, il a écrit plusieurs livres sur le design, il a pris la parole lors d'événements partout dans le monde. 

Ses réseaux sociaux

Un oiseau connecté

Shana, un oiseau spécial

Après une recherche ambitieuse, il fait la découverte de Shana (un Balbuzard Pêcheur en réalité), en juillet à Newfoundland au Canada. Il s’intéresse de plus en plus à cet oiseau, ainsi, grâce aux réseaux sociaux, il arrive à retracer son parcours. En effet, cet oiseau est équipé d’une puce GPS permettant à une communauté de la suivre à travers le monde. C’est après cette rencontre, que le suivi de l’animal est devenu une passion pour Simon. 

La base de données des animaux

Il y a environ 50000 animaux équipés de GPS dans le but de découvrir des lieux et d’établir une base de données reprenant les informations telles que :

  • habitat ; 
  • espèce ; 
  • nourriture ; 
  • taille moyenne. 

Ils sont gérés par des milliers d’institutions à travers le monde, comme  « PositionLogic »  par exemple. Les chercheurs s’intéressent au cas d’un animal afin d’en apprendre plus sur son espèce. Ces recherches vont permettre de créer de nouvelles technologie autour de la nature et ainsi de reconnecter les humains au monde qu’ils les entourent. 

L'environnement dans votre poche

Le rapprochement à la nature

Des applications mobiles permettent d’enregistrer le cri ou de prendre une photo afin d'identifier un animal. On citera notamment  « iNaturalist »  disponible sur iOS et Android. L’application fonctionne à la manière de Shazam. 

La communauté qui entoure l’application, permet de faire évoluer la base de donnée de celle-ci. En effet, au plus on l’utilisera, au plus elle sera étoffée et accessible à tous. Si le nombre d’utilisateurs augmente, les données seront plus nombreuses, et donc l’application sera plus développée. 

 " Biophilic Design " 

L’influence psychologique

Un intérieur décoré de verdure
Un intérieur axé sur la nature

Le Biophilic Design est un moyen novateur de concevoir un design axé sur la nature. Par exemple, l’environnement affecte l’attention volontaire et involontaire des utilisateurs :

  • l’attention volontaire est une forme d’attention dite sélective, dépendant de la motivation de chacun ; 
  • l’attention involontaire quant à elle, est un processus automatique, ne nécessitant pas l’intervention de la conscience. 

C’est pour cela que notre système d’attention sera plus sollicité si nous sommes entourés de beaux paysages. En plus de stimuler notre attention, notre productivité et notre créativité sera également accrue en présence de nature. Tous cela apporte des effets bénéfiques chez l’utilisateur. 

Les aspects cachés du jeux-vidéo

Une image d'un jeu vidéo qui montre un beau paysage
Uncharted 4 - Naughty Dog

La notion de nature est fortement utilisée dans le domaine du jeu vidéo. En effet, inconsciemment cela permet de gérer le stress chez certains joueurs en contemplant des paysages ou en se baladant à travers ceux-ci. 

VR et AR

Une image représentant la VR et l'AR
VR et AR

Ces technologies se développent fortement ces dernières années. La Réalité Virtuelle et la Réalité Augmentée permettent une immersion réaliste avec divers environnements, les joueurs peuvent donc entrer en contact avec la nature n’importe quand et n’importe où. Alors que la réalité virtuelle remplace votre vision, la réalité augmentée y ajoute des éléments. 

L’OS adaptatif

Les OS pour les utilisateurs

L'idée d'OS de Simon Collison
L'OS inventé par Simon Collison

Simon a réfléchi à un nouvel OS, et à proposé lors de sa conférence un prototype de celui-ci. En plus de cela, l’interface possède plusieurs espaces de travail qui s'adaptent en fonction du lieu dans lequel se trouve l’utilisateur. 

Dans ces différents espaces de travail, les applications qui sont mises en avant sont celles en rapport avec l’activité de l’utilisateur. Par exemple si on imagine un espace dédié aux langues, on aurait accès uniquement aux programmes qui font référence à celle-ci. 

Pour ce faire, des applications supplémentaires et compatibles avec un environnement spécifique verraient le jour. La possibilité de créer nos propres espaces en fonction de nos préférences serait donc accessible :

  • apps de musiques et d’exercices dédiés au sport ; 
  • apps de localisation afin de connaître les lieux propices à votre activité. 

Et pour le futur ?

Notre époque et la technologie

Nous sommes à une époque où la technologie s’est immiscée dans nos vies. Cependant, nous perdons de vue qu’elle est un bon moyen pour nous reconnecter à la nature. 

Simon et nous, pensons que dans le futur, il serait préférable d’offrir plus d’espaces verts dans les villes, mais également d’informer les gens sur les lieux calmes les plus proches. Les utilisateurs pourraient ainsi trouver ces lieux via leur smartphone.